Vente du 29/05/2021

Couverture du catalogue de la vente aux enchères  du

Maison de vente : Osenat Fontainebleau.

Lieu de vente : Osenat Fontainebleau, Hôtel d'Albe, 9 rue royale, 77300 Fontainebleau .

Heure de vente : 10:30.

Exposition : le 27/05/2021 de 14:00 à 18:00 et le 28/05/2021 de 10:00 à 18:00.

L’Esprit du XXè siècle, incluant trois oeuvres de Le Corbusier de la succession Joseph Savina

Renseignements:
Thomas Morin-Williams / expert@morinwilliams.com / +33 (0)6 24 85 00 56

Parmi les lots phares:
– Bas-relief de jeunesse de Raymond Delamarre.

– Ensemble de gouaches de Le Corbusier provenant de la famille Joseph Savina, ami et collaborateur de l’artiste.

– Oeuvre de Gaston Chaissac de 1943

Quelques lots


										Berger et son troupeau par RAYMOND DELAMARRE (FRA/ 1890-1986), une oeuvre d'art expertisée par Morin Williams Expertise, vendue aux enchères par Osenat Fontainebleau à Osenat Fontainebleau, Hôtel d'Albe, 9 rue royale, 77300 Fontainebleau .

RAYMOND DELAMARRE (FRA/ 1890-1986)

Estimé 3 000 €/4 000 €


									Berger et son troupeau by RAYMOND DELAMARRE (FRA/ 1890-1986), a work of fine art assessed by Morin Williams Expertise, sold at auction by Osenat Fontainebleau at Osenat Fontainebleau, Hôtel d'Albe, 9 rue royale, 77300 Fontainebleau .
T
M

RAYMOND DELAMARRE (FRA/ 1890-1986)

Estimé 3 000 €/4 000 €

Berger et son troupeau

Plâtre en bas-relief
Signé ‘RDELAMARRE’ (en bas à gauche)
Exécuté vers 1909-10
Hauteur : 34.5 cm – Largeur : 92 cm- Profondeur : 6.5 cm.
Avec cadre : Hauteur : 40.3 cm – Largeur : 98 cm.

Provenance :

-Edouard Artault (vers 1857-1932), Moulins. Joaillier associé de la maison Edouard Artault et Jean Ducleroir à Moulins, probablement commanditaire de la présente oeuvre.
-Jean et Andrée Ducleroir, Moulins.
-Puis par descendance au propriétaire actuel.

Informations complémentaires :

L’Association Raymond DELAMARRE a confirmé l’authenticité de cette oeuvre.

L’un des meilleurs sculpteurs monumentaux de la première moitié du XXe siècle, et incarnation de l’esthétique Art Déco aux côtés d’Alfred Janniot, Delamarre est élève du sculpteur Jules Coutan aux Beaux-Arts de Paris, avant d’être mobilisé pendant la Grande Guerre.
Delamarre obtient en 1919 le Prix de Rome, et à son retour de la villa Médicis entame une carrière couronnée de succès : monuments aux Défenseurs du canal de Suez en 1925, bas-reliefs pour le paquebot Normandie en 1935, groupe sculpté pour le palais de Chaillot en 1937.
La présente œuvre, conservée par la même famille depuis sa création, est l’une des premières réalisations connues de Raymond Delamarre, alors qu’il est encore étudiant aux Beaux-Arts de Paris. Ce berger avec son troupeau, dans un paysage de savane à l’exotisme africaniste, préfigure l’œuvre de maturité de la période Art Déco par son sujet classicisant et son inspiration exotique.
L’œuvre, réalisée vers 1909-1910, a probablement été commandée par le joaillier et orfèvre Edouard Artault grâce à l’entremise de son ami Philippe Delamarre, lui aussi joaillier et père de Raymond. Elle est ensuite restée dans la descendance de Jean Ducleroir, associé d’Artault, et constitue une découverte inédite pour la compréhension des débuts d’un des meilleurs sculpteurs Art Déco.


										Broche Pomme Bouche by CLAUDE LALANNE (FRA/1925-2019), a work of fine art assessed by Morin Williams Expertise, sold at auction by Osenat Fontainebleau at Osenat Fontainebleau, Hôtel d'Albe, 9 rue royale, 77300 Fontainebleau .

CLAUDE LALANNE (FRA/1925-2019)

Adjugé 2 250 € (frais inclus)


									Broche Pomme Bouche by CLAUDE LALANNE (FRA/1925-2019), a work of fine art assessed by Morin Williams Expertise, sold at auction by Osenat Fontainebleau at Osenat Fontainebleau, Hôtel d'Albe, 9 rue royale, 77300 Fontainebleau .
T
M

CLAUDE LALANNE (FRA/1925-2019)

Adjugé 2 250 € (frais inclus)

Broche Pomme Bouche

Bronze à patine brune et verte
Signé des initiales ‘CL’ et avec les cachets ‘LALANNE / A-B PARIS’ (au revers)
4 x 4 cm.
Edition Arthus-Bertrand, conçue vers 1990 Poids brut : 24.30 grammes

Provenance :

– Provenant d’une importante collection franco-belge.


										Ozon (Etude pour Ozon, Opus I) par CHARLES-EDOUARD JEANNERET dit LE CORBUSIER (CHE-FRA/ 1887-1965), une oeuvre d'art expertisée par Morin Williams Expertise, vendue aux enchères par Osenat Fontainebleau à Osenat Fontainebleau, Hôtel d'Albe, 9 rue royale, 77300 Fontainebleau .

CHARLES-EDOUARD JEANNERET dit LE CORBUSIER (CHE-FRA/ 1887-1965)

Adjugé 52 500 € (frais inclus)


									Ozon (Etude pour Ozon, Opus I) by CHARLES-EDOUARD JEANNERET dit LE CORBUSIER (CHE-FRA/ 1887-1965), a work of fine art assessed by Morin Williams Expertise, sold at auction by Osenat Fontainebleau at Osenat Fontainebleau, Hôtel d'Albe, 9 rue royale, 77300 Fontainebleau .
T
M

CHARLES-EDOUARD JEANNERET dit LE CORBUSIER (CHE-FRA/ 1887-1965)

Adjugé 52 500 € (frais inclus)

Ozon (Etude pour Ozon, Opus I)

Gouache sur papier, dans son cadre d’origine conçu par Joseph Savina
Signé des initiales et daté ‘L-C 40-45’ (en bas à gauche)
73 x 54.5 cm. (hors cadre) / 81.2 x 62.4 cm. (avec cadre)
Exécuté vers 1940-45, cette œuvre est préparatoire à la sculpture éponyme en bois polychrome réalisée en 1947.

Provenance :

-Joseph Savina, Tréguier (don de l’artiste).
-Puis par descendance au propriétaire actuel.

Expositions :

Piacé, Espace Piacé-Le-Radieux, Bézard-Le Corbusier, Joseph Savina / Le Corbusier, juin-aout 2015.

Bibliographie :

– P. Aumasson, Joseph Savina, l’art et le métier, cat. exp. Musée de Saint-Brieuc, novembre 1988-janvier 1989, p. 37 (oeuvre mentionnée: «C’est d’ailleurs d’une gouache que [Le Corbusier] réalisa [à Ozon] et envoya à Tréguier en remerciement du ravitaillement que lui procurait Savina, que ce dernier en imagina une sculpture.»).
– R. Aujame et F. de Franclieu, Fondation Le Corbusier, Le Corbusier / Savina, dessins et sculptures, Editions Philippe Sers, Paris, 1984, p. 89, no. 4 (œuvre mentionnée: «Sculpture exécutée d’après une gouache (72 x 55 cm.) que Le Corbusier avait offerte à Savina.”).

OEUVRES EN RAPPORT :
– R. Aujame, P. Aumasson, P. Dieudonné, D. Le Couedic, J.-C Vigato et A. Wogenscky, Le Corbusier et la Bretagne, Editions Nouvelles du Finitère, Quimper, 1996, p. 63 (la version sculptée Ozon no.1, illustrée).
– P. Aumasson, Joseph Savina, l’art et le métier, cat. exp. Musée de Saint-Brieuc, novembre 1988-janvier 1989, pp. 37 et 45 (études pour Ozon opus 1 de 1947 et Ozon opus III, illustrée).
– R. Aujame et F. de Franclieu, Fondation Le Corbusier, Le Corbusier / Savina, dessins et sculptures, Editions Philippe Sers, Paris, 1984, pp. 29-30 (deux autres dessins préparatoires illustrés) et pp. 89 et 93, nos. 4, 26 et 27 (les versions sculptées, no. I, illustré p. 31, no. II [p. 93, no. 26, illustré erronément no. 24, p. 25], no. III, illustré p. 28).

Informations complémentaires :

Ce dessin, l’un des des plus importants de la série ‘Ozon’, est à l’origine de la collaboration entre Savina et Le Corbusier. Le titre ‘Ozon’ vient de la localité des Pyrénées où a séjourné Le Corbusier pendant la Seconde guerre mondiale.
«En 1947, [Savina et Le Corbusier] étaient assez liés et conscients de leur voie pour pour tirer avantage de la peinture des volumes: recevant une photo d’une recherche imparfaite d’un ‘Ozon’ que Savina entrepris de peindre, Le Corbusier reconnaît que ‘la polychromie semble avoir changé l’affaire’. […] N’est-ce pas également ce qu’il signifiait lorsqu’il rappelait l’origine de ses intentions dans la sculpture: ‘l’automne 40 je me suis trouvé peignant sur des feuilles de papier-machine, classant des formes, les faisant rechercher un espace véritable. Je me trouvai pensant sculpture, sculpture polychrome. Je ne m’en aperçus que plus tard’ « (cité in Joseph Savina, l’art et le métier, cat. exp. Musée de Saint-Brieuc, novembre 1988-janvier 1989, p. 36).


										L’enfant est là (Etude pour l’Enfant est là, deuxième essai) par CHARLES-EDOUARD JEANNERET dit LE CORBUSIER (CHE-FRA/ 1887-1965), une oeuvre d'art expertisée par Morin Williams Expertise, vendue aux enchères par Osenat Fontainebleau à Osenat Fontainebleau, Hôtel d'Albe, 9 rue royale, 77300 Fontainebleau .

CHARLES-EDOUARD JEANNERET dit LE CORBUSIER (CHE-FRA/ 1887-1965)

Adjugé 22 500 € (frais inclus)


									L’enfant est là (Etude pour l’Enfant est là, deuxième essai) by CHARLES-EDOUARD JEANNERET dit LE CORBUSIER (CHE-FRA/ 1887-1965), a work of fine art assessed by Morin Williams Expertise, sold at auction by Osenat Fontainebleau at Osenat Fontainebleau, Hôtel d'Albe, 9 rue royale, 77300 Fontainebleau .
T
M

CHARLES-EDOUARD JEANNERET dit LE CORBUSIER (CHE-FRA/ 1887-1965)

Adjugé 22 500 € (frais inclus)

L’enfant est là (Etude pour l’Enfant est là, deuxième essai)

Pastel, graphite et encre sur papier, dans son cadre d’origine conçu par Joseph Savina
Signé, daté, dédicacé et inscrit ‘Pour Savina / Sculpture polychrome / 15-2-61 / 1936-57-61 / Le Corbusier / «seule occasion de survie offerte à la vie/ C+’ (en bas à droite)
66.7 x 66.7 cm. (hors cadre) / 84.5 x 89.5 cm. (avec cadre)
Exécuté le 15 février 1961, d’après une conception de 1936 pour une sculpture réalisée en 1961.

Provenance :

– Joseph Savina, Tréguier (don de l’artiste).
– Puis par descendance au propriétaire actuel.

Expositions :

Piacé, Espace Piacé-Le-Radieux, Bézard-Le Corbusier, Joseph Savina / Le Corbusier, juin-aout 2015.

Bibliographie :

– R. Aujame et F. de Franclieu, Fondation Le Corbusier, Le Corbusier / Savina, dessins et sculptures, Editions Philippe Sers, Paris, 1984, p. 92, no. 23 (oeuvre mentionnée: “Un premier essai de petite taille servit de modèle à cette sculpture pour laquelle J. Savina exécuta, d’après un dessin de Le Corbusier, un dessin plus important (65 x 65 cm.) corrigé et colorié par Le Corbusier”).

OEUVRES EN RAPPORT :
– P. Aumasson, Joseph Savina, l’art et le métier, cat. exp. Musée de Saint-Brieuc, novembre 1988-janvier 1989, p. 42 (première étude sculptée de 1951, illustrée).
– R. Aujame et F. de Franclieu, Fondation Le Corbusier, Le Corbusier / Savina, dessins et sculptures, Editions Philippe Sers, Paris, 1984, pp. 58-59 (deux autres dessins préparatoires illustrés) et p. 92, no. 23 (la version sculptée, illustrée en couleurs, pp. 60-61).

Informations complémentaires :

Issue d’une conception en 1936, l’étude originale a fait l’objet de projets préparatoires vers 1951, en vue d’une sculpture réalisée en 1961. Le Corbusier s’est expliqué dans son journal sur l’origine du thème de L’enfant est là.

En 1936, parcourant les déserts d’Amérique du Sud, l’artiste à la vision d’une femme noire portant un enfant sur le dos. L’ensemble lui parut intéressant, et Le Corbusier en fit plusieurs croquis (réf. citée in Fondation Le Corbusier, Le Corbusier / Savina, dessins et sculptures, Editions Philippe Sers, Paris, 1984, p. 92).

«Mon cher Savina, j’ai depuis longtemps fait à Chandigarh un grand dessin format 1,10 environ. Ce dessin est resté à Chandigarh et je vous en donne une photo. Il s’agit d’une sculpture dont vous avez déjà établi un prototype significatif excellent, mais très petit. Je pense qu’il ne faut pas laisser tomber tous ces grands efforts que vous avez faits et moi aussi. Et il faut nous souvenir que ce sont les grandes sculptures ont fait effet ‘Totem’» (Lettre de Le Corbusier à Joseph Savina, cité in Fondation Le Corbusier, Le Corbusier / Savina, dessins et sculptures, Editions Philippe Sers, Paris, 1984, p. 92).


										Ubu Panurge by CHARLES-EDOUARD JEANNERET dit LE CORBUSIER (CHE-FRA/ 1887-1965), a work of fine art assessed by Morin Williams Expertise, sold at auction by Osenat Fontainebleau at Osenat Fontainebleau, Hôtel d'Albe, 9 rue royale, 77300 Fontainebleau .

CHARLES-EDOUARD JEANNERET dit LE CORBUSIER (CHE-FRA/ 1887-1965)

Adjugé 16 875 € (frais inclus)


									Ubu Panurge by CHARLES-EDOUARD JEANNERET dit LE CORBUSIER (CHE-FRA/ 1887-1965), a work of fine art assessed by Morin Williams Expertise, sold at auction by Osenat Fontainebleau at Osenat Fontainebleau, Hôtel d'Albe, 9 rue royale, 77300 Fontainebleau .
T
M

CHARLES-EDOUARD JEANNERET dit LE CORBUSIER (CHE-FRA/ 1887-1965)

Adjugé 16 875 € (frais inclus)

Ubu Panurge

Encre et pastel sur papier, dans son cadre d’origine conçu par Joseph Savina, signé et daté ‘L-C 64 Le Corbusier 19 octobre 1964’ (en bas à droite)
58 x 50 cm. (hors cadre) / 66.1 x 57.8 cm. (avec cadre)
Exécuté le 19 octobre 1964 pour une sculpture réalisée en 1964.

Provenance :

– Joseph Savina, Tréguier (don de l’artiste).
– Puis par descendance au propriétaire actuel.

Expositions :

Piacé, Espace Piacé-Le-Radieux, Bézard-Le Corbusier, Joseph Savina / Le Corbusier, juin-aout 2015.

Bibliographie :

OEUVRES EN RAPPORT :
– P. Aumasson, Joseph Savina, l’art et le métier, cat. exp. Musée de Saint-Brieuc, novembre 1988-janvier 1989, pp. 23, 37 et 47 (troisième recherche de 1964, première recherche de 1947, troisième recherche de 1964 sculptées et étude au pastel de 1964, illustrés).
– R. Aujame et F. de Franclieu, Fondation Le Corbusier, Le Corbusier / Savina, dessins et sculptures, Editions Philippe Sers, Paris, 1984, pp. 46 et 48 (deux autres 103 dessins préparatoires illustrés) et p. 95, nos. 44, 45 et 45 bis (les deuxième et
troisième recherches sculptées, illustrées pp. 47 et 49).

Informations complémentaires :

Savina fit la première version sculptée de Ubu en 1947, que Le Corbusier refusa par manque de fidélité à son dessin originel. Après un second essai plus fidèle en polychromie, Le Corbusier fut satisfait, et des versions ultérieures en furent exécutées, la plus récente en 1964.
L’inspiration est liée à la pièce de théâtre d’Alfred Jarry de 1896 et implique également le poète surréaliste Blaise Cendrars auxquels Le Corbusier fait référence. «A propos de cette ‘allusion à la comédie d’Alfred Jarry – Ubu Roi – caricature bouffonne de la stupidité bourgeoise’, [Le Corbusier] écrira qu’elle était ‘née sans aucune préméditation, de la défaite de 1940 et baptisée en 1944 seulement » (cité in Joseph Savina, l’art et le métier, cat. exp. Musée de Saint-Brieuc, novembre 1988-janvier 1989, p. 37).


										Figure en buste par GASTON CHAISSAC (FRA/ 1910-1964), une oeuvre d'art expertisée par Morin Williams Expertise, vendue aux enchères par Osenat Fontainebleau à Osenat Fontainebleau, Hôtel d'Albe, 9 rue royale, 77300 Fontainebleau .

GASTON CHAISSAC (FRA/ 1910-1964)

Adjugé 15 625 € (frais inclus)


									Figure en buste par GASTON CHAISSAC (FRA/ 1910-1964), une oeuvre d'art expertisée par Morin Williams Expertise, vendue aux enchères par Osenat Fontainebleau à Osenat Fontainebleau, Hôtel d'Albe, 9 rue royale, 77300 Fontainebleau .
T
M

GASTON CHAISSAC (FRA/ 1910-1964)

Adjugé 15 625 € (frais inclus)

Figure en buste

Gouache et aquarelle sur papier
Signé et daté ‘CHAISSAC 43’ (en bas à droite) Exécuté en 1943
31.7 x 24 cm.

Provenance :

– Collection privée, Paris (acquis vers 1975-1980).
– Puis par descendance au propriétaire actuel.

Informations complémentaires :

Un certificat d’authenticité d’Annie Chaissac, fille de l’artiste, en date du 15 avril 2021 sera remis à l’acquéreur. Cette œuvre sera reproduite au Catalogue raisonné de l’œuvre de Gaston Chaissac sous le numéro AC 2021 002.